Demande, Et Il Te Sera Donné

L'un des évènements les plus transformateurs que j'ai vécu...

Quoi que tu fasses, fais-en une offrande — la nourriture que tu manges, les sacrifices que tu fais, l'aide que tu donnes, même ta souffrance.

— Bhagavad Gita


L’un des évènements les plus transformateurs que j’ai vécu fut lorsque ma tante m’a rappelé ceci, il y a quelques années. Je ne sais pas si elle a lu la Gita : elle a utilisé des mots différents, parlant du pouvoir de demander (à l’Univers).


Elle m’a dit que tant que je m’entêtais à tout solutionner toute seule, je serais frustrée par mes limites humaines. Que si je parvenais à lâcher la notion de “je peux y arriver toute seule”, les choses deviendraient beaucoup plus faciles.


Elle m'a précisé qu'il n'y avait rien que je ne pouvais pas ou ne devrais pas demander. Qu’il faudrait que je formule ma prière à haute voix — toute seule, chez moi — et que je demande les choses que je désirais le plus ardemment. Elle m’a assuré que je les recevrais très vite après: quelques jours tout au plus.


Demande Ce Que Tu Veux

Ses mots m’ont profondément touché. J'étais une personne qui donnait facilement, mais qui avait des difficultés à recevoir. Je disais toujours : “Oh, c'est trop, vraiment, il ne fallait pas...” quand on me faisait un cadeau — c’est commun à beaucoup d'entre nous.


Quand elle m'a dit ces choses-là, je traversais une phase difficile. J'étais au bout de mes ressources émotionnelles, psychologiques et matérielles et ne trouvais pas de solution à la situation dans laquelle je me trouvais. J'ai donc décidé d'essayer, même si l’idée de demander quelque chose (même à une pièce vide) me terrifiait.


Lorsqu’elle est rentrée chez elle, j'ai allumé un bâton d'encens et me suis assise pour réfléchir. Je savais ce que je voulais demander, mais il m’a fallu un moment pour rassembler mon courage. Finalement j'ai pu articuler les mots, m’efforçant de les énoncer le plus fort possible.


Quand mes oreilles ont entendu le son de ma propre voix, je me suis effondrée, submergée de honte. J'ai fondu en larmes. Et entre deux sanglots, j’ai demandé à ce que mes peurs et mes difficultés me soient retirées.


Ce fut une expérience pénible, humiliante, pendant laquelle j’ai dû faire face au sentiment de n'être “pas à la hauteur” que je me trimballais depuis l’enfance, mais durant laquelle j’ai enfin réussi à me défaire de cette sempiternelle auto-condamnation. Assise là, pleurant et parlant à l’Univers, je me suis ouverte : j’ai abattu mes murs, cessé de me protéger de peur d'être blessée.


J’ai pensé, "J’en suis là parce que je n’y arrive pas toute seule. Alors à partir de maintenant, je m’en remets à Toi, quoi qu'il arrive. Fais ce que tu veux de moi, mets-moi où tu veux — j'abandonne, je n'ai plus de force.”


...et quatre jours plus tard, un miracle s'est produit. La solution à mon plus gros problème. Accompagnée d’un sentiment d'émerveillement, de "est-il vraiment possible que cela puisse être aussi simple? Que le simple fait de demander fait que ça me soit donné?”


Un Processus Simple

Au fil des ans, j'ai pu constater que OUI, c'est aussi simple. Tout ce que vous avez à faire est de demander quelque chose qui vous tient vraiment à coeur, et le demander avec sincérité, alignant tout votre être dans cette prière. Et cela vous sera donné, très rapidement.


J'ai changé ma façon de vivre, me laissant guider là où l'univers veut m’amener. J’ai une totale confiance que tout est très bien — parfait, même — tel quel. Je ne m'inquiète pas pour demain, ni ne me plains d'aujourd'hui : tout ce qui vient, je l'accepte comme un Cadeau et en éprouve de la gratitude.


Quand cela me paraît moins qu’agréable, j’y cherche la leçon à apprendre. Quand cela semble trop merveilleux pour que je l’aie mérité, je me souviens de lâcher prise et d'accepter tout ce qui m'est envoyé.


Le sens du Karma est dans l'intention.

L'intention derrière l'action est ce qui importe.

Ceux qui ne sont motivés que par désir pour les fruits de l'action sont malheureux,

car ils sont constamment anxieux au sujet des résultats de ce qu'ils font.


Le processus d’offrir est Brahman; l’offrande est Brahman.

Brahman est celui qui place l’offrande dans le feu de Brahman.

Brahman est atteint par ceux qui voient Brahman dans chaque action.


— Bhagavad Gita


Je demande, de temps en temps, des choses qui me sont importantes. Ce n'est pas encore facile de demander — mon humilité est un travail en cours. Mais je sais que lorsque je m'aligne, le résultat est toujours positif.


Demandez, Et Il Vous Sera Donné. — Mathieu 7:7
0 views

© 2020 by Welcome to Yoga

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Quora

Photo Credits : Tara Kauffmann - Olga Trofymenko - Olivier Remualdo - Kisha Dacevic - Olivier Benarroche - Unsplash - Depositphotos